mardi 15 avril 2014

Siffler la fin de la récré ?



Donc Manuel Valls, va assister aux canonisations papales à Rome ;
Florilège de réactions de personnes de droite :
Enfumage pour récupérer les cathos de gauche.
Horreur, un franc maçon au Vatican !
Hier, le Ps fustigeait Fillon qui s’était rendu à la béatification de Jean PauI II, il manque de cohérence.

Imaginons qu’il n’y soit pas allé :
Enfumage pour flatter l’aile gauche du PS anti-calotte
Pas étonnant de la part d’un franc maçon !
Au moins Fillon y était allé, Valls ne veut pas l’apaisement et le dialogue.

Bref, Jamais contents.
Du coté de la gauche, les critiques ne manquent pas non plus d’ailleurs.
A croire que les français quels qu’ils soient ne sont semblables que dans leur appétence à la critique et la surenchère.

Et si on en restait aux faits :
Valls va assister aux canonisations papales comme représentant de la France.
Il  faudrait peut-être savoir accueillir une info pour ce qu’elle est sans vouloir à toute force la mettre en perspective pour critiquer coûte que coûte.

Pour élargir le sujet, c’est quand même incroyable que toute décision d’un bord déclenche immédiatement une bordée de critiques, de rappels au passé alors que la France a besoin de décisions.

Est-il impossible de reconnaître que certaines décisions méritent d’être soutenues par tous ? 
Est-il impossible de dire qu’une décision du gouvernement est bonne sans passer pour un traître à son camp ?

La France ne mérite-t-elle pas mieux que cette opposition stérile qui pousse les français vers le Ni-Ni suicidaire ?

Va-t-on continuer ce jeu de tir à la corde jusqu’à ce que celle-ci craque complètement ?


«Si Manuel Valls a le courage d'engager clairement et rapidement les réformes nécessaires, nous devons avoir le courage de les soutenir » dixit l’UDI. Hier soir, Sylvie Goutard du Modem tenait un discours similaire.

On y va, on s’y met ?
On joue collectif ou serre les freins en souhaitant que l’autre se casse la figure quitte à lui faire un croche-pied pour l’aider ?
On continue à mettre en avant et à exacerber nos différences et différents, à monter en épingle tout ce qui nous divise ou on utilise nos forces de façon constructive, enfin.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire