mercredi 30 avril 2014

Bon comme la romaine



4 jours à Rome, prières, veillées et environ 40 églises et basiliques visitées, les amis, les papes, les nouveaux saints, pleins de sourires
De retour en France,  le quotidien reprend et je me demande aujourd’hui ce que je retiens de ce pèlerinage.
Un mot de l’homélie de François : « Bonté»  
Quand je l’ai entendu, j’étais assise par terre sur dix centimètres carrés gagnés de haute lutte entre deux chaises pliantes. Dans ce moment  où il faut défendre son bout de trottoir des hordes polonaises, la bonté équivaut à rester debout quand tout le monde autour est assis.
La bonté c’est un concept très kitch, vraiment pas à la mode et qui fait glousser  car c’est bien connu, quand tu es bon tu l’es avec un grand C
Etre bonne, n'a pas grand rapport de nos jours avec une grâce.

Plus tard, en déambulant dans les rues j’ai repensé à ce mot 
Dans notre monde, cette grâce n’est pas vraiment mise à l’honneur.
Certes nous parlons volontiers de bienveillance mais la bonté nous parait tellement impossible à vivre comme si elle était réservée à Dieu pour certains ou inenvisageable et même suspecte pour d’autres.

Pourtant des visages me sont venus à l’esprit. J’ai rencontré quelques personnes qui  avaient cette grâce et elles m’ont marquées plus surement que beaucoup d’autres.

J’ai remarqué aussi que la bonté s’accompagne d’une gaité intérieure désarmante qui s’exprime dans un humour qui n’est ni cynique, ni ironique, ni méchant.



J’ai des noms mais comme la bonté est sœur d’humilité, je ne vous les donnerai pas pour ne pas les mettre mal à l’aise.
De toute façon vous les repérerez sans difficulté autour de vous.
Par exemple sur les réseaux sociaux, il y a ceux qui trollent, ceux qui ironisent, ceux qui râlent et il y en a quelques-uns qui semblent tweeter autrement.
Lire leurs tweets procure paix et gaité.
Un conseil alors, fréquentez les car j’ai remarqué aussi que la bonté est contagieuse.
D’ailleurs la grâce de la bonté c’est la contagion de l’Esprit Saint. On l’attrape en le fréquentant dans la prière.
Je n’ai retenu qu’un mot mais c’est déjà pas mal en quatre jours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire