jeudi 16 mai 2013

La conversion, il faut s'y mettre



Il y a donc plus de deux ans, le Conseil National pour la Solidarité de l’Eglise catholique en France lançait la démarche Diaconia 2013 : Servons la fraternité.

Au départ, je me demandais pourquoi, en plus de l’année de la foi, les évêques avaient cru bon d’ajouter cette démarche.

Mais au fil des mois, j’ai remarqué  en paroisse le développement de réflexions et les actions fraternelles.

Certes, les mouvements caritatifs étaient déjà bien présents mais l’accueil et le partage avec ceux qui ne sont pas dans nos "cercles habituels" est devenu le fil rouge de nos actions et de nos prières.

Les trois jours du rassemblement a montré à quel point, cet élan a été général dans l’ensemble des diocèses.



Je n’ai pas tendance à voir des signes de l’esprit partout mais il se trouve que depuis quelques mois, nous nous réjouissons d’avoir un pape qui met les faibles, les personnes fragiles, pauvres au centre de ses interventions et de ses actions.

Un nouveau Pape donc qui en remet une couche si on peut dire.

Il engage les chrétiens à sortir de leur zone de confort pour aller à la rencontre aux périphéries de l’église et de la société.

MGr Vingt-Trois disait même dimanche dans son homélie au rassemblement Diaconia « Cela veut dire qu’il faut changer notre vie pour nous mettre en vérité et ne plus être des  menteurs. », c’est-à-dire des gens qui connaissent la Parole, mais ne la pratique pas.

Dans un même élan, dans le même temps le mot fraternité devient central. 
A croire que l’Esprit saint souffle partout pareil.

Alors certes, Diaconat 2013 à Lourdes ce fut un grand moment de communion et de partage fraternel où les plus fragiles ont pu parler, partager et enrichir les autres mais de retour dans nos vies, il ne faudra pas considérer que tout est fait et que nous pouvons passer à autre chose.

Pentecôte c’est dimanche prochain, et en cette fête de l’Esprit, il nous faudra mâcher, goûter et remâcher les mots de Saint Paul « Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c'est la charité. » et demander à l'Esprit qui nous envoie sans cesse ce même message de fraternité de nous aider à en être témoins et acteurs au quotidien.


(Blog-notes jeudi 16/05 sur Radio Notre Dame)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire