lundi 25 mars 2013

Et demain ?


Question: comment trouver une sortie de crise honorable dans ces conditions demande Nathalia Trouiller dans son article ici

Il faudrait déjà être d’accord sur ce que l’on entend par sortie de crise.

Pour ma part je suis venu manifester contre la loi Taubira et démontrer aux sénateurs, au gouvernement et peut être demain au conseil constitutionnel que nous sommes nombreux à être défavorables à cette loi et celles qui suivront.

Certes je suis écœurée par la sous-estimation répétée des manifestants, le CESE, les déclarations des uns et des autres mais je pense que notre force réside dans le déroulement pacifique de nos manifestations.

J’ai regardé les organisateurs de la manif pour tous se démener pour obtenir l’autorisation de manifester sur les Champs comprenant bien que le suspense sur le lieu de manif avait pour objectif d’occuper le terrain médiatique et de mobiliser les troupes.
J’ai bien vu Frigide Barjot annoncer une sorte de mouvement « Occupy Les Champs » mais j’ai pris son propos pour ce qu’il était, une barjolade.
Pourtant, alors que la réponse définitive de la préfecture de police était arrivée, j’ai vu apparaître via les réseaux un groupe appelé « printempsfrançais » dont le premier message le 15 mars (jour même du courrier préfectoral)  était celui-ci:
Une des plus vastes mobilisation méprisée... Le bon sens bafoué... 700 000 pétitions rejetées...
Des MILLIERS de CITOYENS FRANCAIS excédés... Le 24 MARS, on ne vient PAS SEULEMENT pour manifester... ON VIENT POUR OCCUPER!!!!  (voir le kit du campeur)

Visiblement pas très en accord avec la manif pour tous  voir sur leur site (LMPT demande le retrait immédiat de la vidéo intitulée « Le Printemps français », qui emploie ses logos et des images de ses porte-parole, en particulier Frigide Barjot, sans leur accord.)
Impossible de savoir qui est derrière ce « printemps » jusqu’à hier ou j’ai découvert  qu’il s‘agit entre autre de  Béatrice Bourges  porte parole de la manif pour tous…
Une sorte de dissidence donc pour une action plus musclée si on en croit leur site « nous voulons le retrait de la loi Taubira, et nous l’obtiendrons, par tous les moyens ». « Notre rôle de manifestant n’est pas de danser et de lancer des ballons, mais d’installer une opposition irréductible au projet Taubira. »
« Au-delà de la Manif Pour tous que nous avons suivi depuis le début (novembre, décembre, janvier, février et aujourd’hui), notre détermination s’est renforcée. Le gouvernement et la préfecture ont voulu nous interdire les Champs-Élysées, nous les avons forcés- Nous, hommes, femmes, enfants, pères et mères, célibataires, mariés, divorcés, parisiens et provinciaux, bref de simples citoyens normaux. Ce soir, notre insoumission est une révélation ».
Bref, ll y avait bien la volonté de quelques-uns  de s’installer sur les champs malgré l’interdiction. Pas des membres du GUD même s’ils sont toujours dans les bons coups mais des familles avec enfants et ados venues avec tentes et sacs de couchage pour rester malgré l’interdiction.  

Quel est leur objectif : le retrait de la loi Taubira comme moi mais pas les mêmes moyens.

Comment trouver une sortie de crise honorable demande donc Natalia.
 A mon avis pas en durcissant ainsi le mouvement. Durcir le mouvement c’est aller vers une insurrection contre-productive et l’immense majorité des manifestants du 23 mars sont des démocrates qui souhaitent certes être entendu, demandent le respect de leurs opinions mais respectent aussi le verdict des urnes. Le résultat est la focalisation des médias sur les incidents au lieu d'être obligé de relayer l’importance de la manif.

Il nous faut simplement continuer à témoigner calmement, légalement et sans entrer dans une surenchère qui dessert notre message et notre témoignage et nous réjouir d'être toujours plus nombreux.
Nous perdrons me direz-vous.
Je pense que nous avons déjà gagné en faisant prendre conscience aux « gens » des conséquences de la loi.
Et il faudra continuer pour que l’homme et la création soient centraux dans notre société.
Cela prendra du temps et cette semaine, nous avons un autre chemin devant vers nous, vers la croix et au delà. 






Correctif: Béatrice Bourges n'est plus porte-parole de LMPT

6 commentaires:

  1. Je suis moi meme en faveur de l'egalite des droits des homosexuels, y compris au niveau familial, mais je salue votre respect de la paix republicaine, meme quand les decisions democratiques vont a l'encontre de ce que vous auriez souhaite.

    Vos propos participent a la paix, tellement importante, et je vous encourage a continuer a paisiblement exprimer vos opinions bien qu'elles puissent parfois diverger des miennes!

    Il est dommage que la Manif pour tous d'hier ait ete detournee par des comportements haineux et violents, qui font qu'aujourd'hui personne n'en relaye le message de fond qui a pourtant de la valeur. C'est bien triste.

    L'amerloc'

    RépondreSupprimer
  2. Très bon article. Je partage ton analyse. Nous avons touché les consciences et je pense que nous sommes appelés à continuer d'interpeller nos concitoyens sur toutes ces questions sociétales. J'aime beaucoup ce que dit Tugdual Derville quand il dit que la Manif pour tous est un grand mouvement d'écologie humaine. Cette notion est essentielle.

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins tes questions Valérie. Et comme Charles, je suis persuadé que le courant d'écologie humaine est une réponse : renforcer les convictions, le développement metapolitique du mouvement pour lui donner une puissance basée sur la non-violence

    RépondreSupprimer
  4. Rien à redire. La protestation doit se faire de façon paisible pour toucher les consciences. Une action plus dure ne fera que nous desservir.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet article. Bien sûr, restons non violent, mais restons mobilisés ! Toucher les consciences ne peut se faire que par une mobilisation dans la durée, en dépassant les barrières médiatiques, beaucoup plus puissantes que celles des CRS. Pour la plupart des français, ce dimanche a été ce qu'en relate la télé : 300 000 manifestants et des incidents.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article.
    oui, une radicalisation est toujours stérile.
    nous aurons infiniment plus "perdu"
    si nous employons des moyens inacceptables
    que si la loi Taubira était finalement votée.

    RépondreSupprimer